L’actualité règlementaire poussent les acteurs de l’écosystème digital à se mettre en conformité avec le RGPD. Le monde publicitaire n’y échappe pas et les news récentes sont là pour en témoigner. D’un côté Apple avec son système appelé App Tracking Transparency (ATT) dans iOS 14.5. La firme à la pomme oblige les développeurs d’applications à demander le consentement des utilisateurs d’iPhone pour pouvoir proposer des publicités ciblées. De l’autre , la CNIL a mis fin le 31 mars 2021 au délai supplémentaire accordé aux éditeurs de sites web et d’app mobiles pour se mettre en conformité avec le respect du consentement des utilisateurs. Les Adtechs, Cmp, Adserver (SSP/DSP) sont sur le pont  ! Tous  préparent les lendemains sans la technologie des cookies tiers (qui sert au suivi, profilage via la navigation d’un internaute) annoncée par google en 2022 (suivi, profilage via la navigation d’un internaute). Mais revenons à la demande de consentement obligatoire …Quant est -il pour l’annonceur Google Ads qui envoient du trafic sur son  site web  ? Comment peut il être en règle ? Google a pensé à tout…

Principes du respect du consentement pour Google ads

Le mode Consentement par défaut permet d’ajuster le comportement de vos balises Google en fonction de l’état de consentement de vos utilisateurs. Si le consentement a été accordé pour les cookies Analytics et Google Ads, les balises de Google s’adaptent alors de façon dynamique et n’utilisent les cookies acceptés par l’utilisateur.

Processus du Google Consent Mode

Processus du Google Consent Mode

En fait en ce qui concerne google ads, principalement le  GCLID est collecté.  C’est l’identifiant du clic sur une annonce . Il va  permettre de suivre les conversions de l’utilisateur sauf si le recueil de consentement observe un refus. Auquel cas la donnée est anonyme, et l’ URL ne comporte pas de GCLID.

Implémentation de Google Consent Mode en mode classique via GTM

(merci à Simo Ahova encore pour sa contribution à la communauté de développeurs)

Tout d’abord, le mode de consentement n’est pas une plateforme de gestion du consentement (voir plus bas cas avec CMP). Pour que le mode consentement soit efficace, vous devez déjà disposer d’un système ou d’une solution permettant de recueillir et de résoudre le consentement de l’utilisateur en ce qui concerne les données collectées sur votre site.

Le mode consentement a deux variantes. Il y a les paramètres par défaut que la page utilisera en attendant que le statut de consentement de l’utilisateur soit résolu. Il y a ensuite les paramètres mis à jour qui sont envoyés dès que le consentement a été mis à jour. Il n’est pas nécessaire d’utiliser gtag.js pour déployer le mode consentement. L’API se trouve être la méthode globale gtag(), mais elle fonctionne parfaitement avec les balises de Google Tag Manager.

Lorsque les balises de Google sont activées, elles vérifient l’état du consentement à partir des paramètres par défaut et agissent en conséquence. Une fois que vous avez établi le consentement de l’utilisateur, vous pouvez appeler la commande de mise à jour. Cela vous permet de modifier (ou de conserver) l’état du stockage des publicités et du stockage des données analytiques.

Les paramètres par défaut doivent être établis le plus tôt possible lors du chargement de la page. L’idéal est d’ajouter un nouvel extrait gtag en haut du modèle de page et de définir les paramètres de consentement par défaut dans cet extrait. Cette implémentation via GTM , est facilité grâce au Template disponible sur la communauté de tag manager .

Template du Google Consent mode dans GTM

Template du Google Consent mode dans GTM

Il faudra ensuite configurer une CMP sur mesure  ou via éventuellement une solution prêt à l’emploi (cmp) , afin d’orchestrer le l’appel du consent mode avant le déclenchement de la pop-up d’acceptation.

Mise en place simplifiée du consentement avec la CMP Sirdata avec GTM

Sirdata est une cmp certifiée premium  française conforme au TCF V2 (voir ci-dessous) . Elle propose une intégration grandement simplifiée pour google ads et tag manager. Tout se passe depuis leur interface de back office. Cette plateforme n’utilise pas la solution par défaut de google énoncée plus haut . En revanche, elle adopte  un  mode de compatibilité des produits Google avec ce Framework TCF V2. Selon Sirdata , ce mode est plus en phase avec les exigences du législateur européen. On peut observer qu’il couvre tout l’écosystème publicitaire google dont :

  • Google Ad Manager
  • AdSense
  • AdMob
  • Google Analytics (pour les fonctionnalités de publicité utilisées conjointement avec des produits publicitaires Google)
  • Annonces display Google (pour les propriétés intégrées)
  • Display & Video 360 et Campaign Manager 360 (pour les propriétés intégrées)
  • Google Authorized Buyers
  • Funding Choices
Configuration du consent mode dans la console sirdata

Configuration du consent mode dans la console sirdata

Notons que les contenus sous AMP sont aussi couverts par le TCF V2. Il suffira ensuite de copier-coller le code dans GTM.

Génération du Code de la Cmp

Génération du Code de la Cmp Sirdata

Puis d’aller le coller le JS via un html  personnalisé dans Tag Manager.

Integration cmp Sirdata via GTM

Integration cmp Sirdata via GTM

Qu’est-ce que le TCF V.2 vis à vis d’une cmp ?

evolution GDPR to TCF

Evolution GDPR to TCF v2

Selon l’iab (bureau international de la publicité) : « Le Transparency and Consent Framework  de l’IAB Europe a un objectif simple: aider toutes les parties de la chaîne de publicité numérique à garantir le respect du RGPD et de la directive ePrivacy. »

Rôle de la cmp

Rôle de la cmp

Les cmp premium (comme celle de Sirdata) sont celles qui sont conformes aux directives du TCF V2 , et permettent d’offrir un choix éclairé au visiteur sur tout l’écosystème des technologies publicitaires  d’adserving du marché.