Rating: 5.0. From 1 vote.
Please wait...

Les chiffres  de l’e-commerce sont sous les feux de la rampe ces temps-ci. Amazon vient de déclarer un chiffre d’affaires de 135 milliards de dollars, une paille -> environ 35 fois le CA de cdiscount, soit aussi légèrement moins que son concurrent chinois Alibaba (environ 150 milliards de $).  Jumia numéro 1 africain, vient de refondre sa plateforme  design « front », mais reste loin derrière dans l’échiquier financier mondial après un sévère chute en 2016 ( 75 millions de dol. ) . Aussi, profitons de ces informations pour faire un point cette semaine sur ces acteurs du commerce en ligne dans le monde et en France en examinant les derniers classements. Rappelons que la part de chiffre d’affaires dégagée en ligne pour le commerce de détail global reste toujours sous la barre des 10 % !

Acteurs de l’e-commerce mondial

Cabinet Deloitte a exposé sa dernière étude sur les 50 premiers marchands en ligne lors du « retail big show » qui s’est tenu à New York il y a quelques jours.

Au niveau mondial, le marché dominé par les États-Unis avec la présence de 26 enseignes puis l’Europe avec 19 entreprises vienne ensuite le Brésil et la Chine. Amazon confirme sa place de leader devant le chinois et Apple. Voici le classement des 10 e commerçants niveau mondial en milliards de dollars :

  1. Amazon : 135 milliards de dollars (selon le supplément éco.  du figaro du 04 février dernier)
  2. JD.com : 26,991
  3. Apple Inc : 24,368
  4. Wal-Mart Stores, Inc : 13,7
  5. Suning Commerce Group Co., LTD : 8,085
  6. Otto : 7,181
  7. Tesco PLC : 6,539
  8. Vipshop Holdings Limited : 6,084
  9. Liberty Interactive Corporation : 5,146
  10. Macy’s, Inc. : 4,850

Leaders de l’e-commerce en France

Deloitte fait ressortir dans son classement Top 50 des vendeurs en ligne quatre enseignes françaises dont trois issues de la grande distribution avec casino (troisième) Leclerc casino Leclerc (22e) , Carrefour (46e) et vente privée (29e). Notons que les points de vente sont des atouts très précieux et les purs Player sont loin d’être leaders dans le classement.

Dans son bilan d’étape sur l’état de l’e-commerce en France,  comme chaque année,  la Fevad confirme  que le commerce en ligne représente entre 8 et 9 % des ventes du commerce de détail. Néanmoins,  on peut dire que 2016 est l’année des records avec 33 transactions par seconde et 1 milliard de transactions en ligne. La période de Noël s’est vue doter d’une augmentation de 15 % par rapport à 2015. Les cyber acheteurs, comme aime les nommer la Fevad, dépensent en moyenne 2000 € par an. 28 transactions constituent la  fréquence d’achat qui augmente de plus de 20 % cette année.  Nous aurions atteint les 200 000 sites de vente en ligne cela représente l’ouverture d’un commerce de 10 minutes. Voilà pour le commerce de détail BtoC.

Le business to business soit la vente professionnelle augmente toujours de 10 % par an. Sur une décennie le nombre de boutiques en ligne s’est vu multiplier par 10. Tous ces chiffres sont issus du panel ICE dédié aux sites leaders de la vente en ligne.

Le panier moyen quant à lui baisse pour atteindre 70 € soit une baisse de 7 % par rapport à 2015.

La progression des transactions effectuées sur les Smartphones est fulgurante, plus de 30 % par rapport à 2015 et la tendance devraient continuer en 2017 selon Médiamétrie.

Top sites ecommerce

Top sites ecommerce

Le site numéro 1  préféré des français est un site ecommerce..américain !

Baromètre NetObserver de la préférence des sites web pour les français par Harris intéractive

  • amazon.fr
  • aufeminin.com
  • Franceinter.fr
  • jeuxvideo.com
  • leboncoin.fr
  • pole-emploi.fr
  • science-et-vie.com
  • service-public.fr
  • télé-loisirs.fr
  • voici.fr

Sinon, si on fait un focus sur les sites dans la catégorie  « Vente de produits multimédia et culturels »  avec toujours sur le podium Amazon sur la première marche.

10 sites preferes des francais

10 sites preferes des francais

Qualité des contenus sur les sites ecommerce, facteur déterminant de la conversion

Enfin pour clore cet article, relevons les enseignements de l’étude américaine « Shortfarm product information report » sur 1500 consommateurs interrogés sur leur ressenti face à l’offre de contenus informatifs sur les sites ecommerce, 6 points à retenir :

  • Qualité d’information : unanimité autour du fait qu’un produit doit posséder une information la plus exhaustive possible : description et photos en tête de liste
  • Interactivité des visuels peuvent augmenter 35 % le taux de conversion
  • 45 % des personnes interrogées ont retourné produit suite aux erreurs dans le descriptif.
  • Un client perdu se rattrape difficilement pour plus de 50 % des sondés qui ne renouvelleront pas un achat décevant. Cela laisse dire quand même que quasiment la moitié peut aussi recommander !  C’est le verre à moitié plein ou à moitié vide 🙂
  • Le troisième motif d’abandon d’un achat en ligne vient du faite de manque d’information pour plus de 30 % des personnes interrogées (1500).
  • Information produit : la confiance accordée aux sites de vente en ligne se porte d’abord sur la qualité  relevée par les fiches  des fabricants ensuite vient celle des revendeurs.

Plus information sur le classement Deloitte

Etude Fast 50 Deloitte : https://www2.deloitte.com/fr/fr/footerlinks/technology-fast-50.html