Google renforce dès le mois prochain son programme de validation des annonceurs pour lutter contre les fakes pub !  Oui, aujourd’hui on parle administrafi, le côté administratif fait partie aussi du taf de gestionnaire de compte !  On parle ici de programme unifié de validation qui va regrouper autant la 1ere étape qui vérifie l’identité des annonceurs et celle reliée au checking des activités commerciales. C’est l’occasion pour Google de mettre à jour et élargir son process de vérification des annonceurs selon leur type d’activité et d’après google à terme de l’étendre à l’ensemble de son réseau publicitaire.

Alors profitons de l’occasion pour faire un point sur ce programme qui va concerner de plus d’annonceurs et d’agences qui agissent pour comme représentants autorisés pour leurs clients.

Enfin, que va changer cette unification au niveau opérationnel pour les gestionnaires de comptes Google Ads ?

Qu’est ce que ce programme de validation des annonceurs ?

Quelles sont les activités concernées ?

Les activités commerciales principalement sont concernées et notamment :

  • Celles   en vue de promouvoir des biens et de services, des produits : les commerçants, les médias et le divertissement, agence de voyages, BtoB de pro à pro,  technologies (logiciels gratuits), les services de proximité (déjà vérifié par ailleurs néanmoins avec le annonces local service).
  • Les sites web à contenus informatifs, consultatifs ou pédagogiques : ressources pédagogiques, les services d’études et de statistiques, de conseils financiers ou sanitaires gratuits, les causes caritatives ou sociales.
  • Les business en lien avec des secteurs réglementés : Ce qui tourne autour des jeux d’argent, de hasard, les produits ou services financiers, produits ou services de santé, matières dangereuses, alcools, contenu politique, offre à destination d’un jeune public.

Comme google choisit d’enclencher ce programme ?

Deux procédures sont incluses dans ce programme de validation. D’abord atteste de l’identité de l’entreprise et ensuite, les comptes google ads  peuvent être sélectionnés pour une validation de leurs activités commerciales . Généralement ce sont ceux dont le comportement publicitaire a été identifié comme peu clair.  Si le rédactionnel des annonces est considéré comme possiblement faux , alors google ads enclenche ce process. Au final,  Google veut être certain que les acheteurs potentiels comprennent la source des produits ou services qu’il souhaitent acquérir via les annonces sur  Google.

Quel risque l’annonceur encoure s’il ne répond pas aux exigences du programme ?

30 jours sont donnés pour montrer pate blanche , au-delà duquel le compte ne fonctionne plus. Dans le cadre de cette procédure , les annonceurs dont les comptes ont été suspendus en raison d’un souci de non-respect des règles Google Ads peuvent aussi être invités à faire valider leurs opérations commerciales. Dans ce cas, le compte de l’annonceur reste suspendu tant que la validation n’aura pas été menée à bien. Donc en effet, cela peut devenir complexe lorsque plusieurs motifs de suspension sont constatés : validation de l’identité, non-respect des règles, contrôle des activités commerciales, voire une vérification approfondie !

Quel est  l’objectif final de ce programme ?

Google indique vouloir offrir une plus grande transparence aux internautes. On peut comprendre que cela renforce l’authenticité des informations publicitaires afin de lutter contre la fraude et la contrefaçon.

Concrètement lors de l’affichage de l’ annonce, une icône « Pourquoi cette annonce ? »  sur un pc ou via une petite icône  sur un smartphone s’affiche. Si on clique sur  « Pourquoi cette annonce ? » ou  « à propos de l’annonceur » sur le moteur de Réseau de Recherche,  les internautes auront des détails sur le pourquoi de cette communication. L’affichage des informations peut varier selon l’appareil utilisé (ordinateur ou mobile) mais en tous les cas, sur son moteur, Google n’affiche pas grand-chose encore actuellement sur l’annonceur, mais beaucoup plus sur  celui qui recherche !

Et selon les pays l’affichage de cette information peut changer , comme ci-dessous :

Google annonce poursuivre  ses efforts de transparence et rendre publiques des informations sur les  comptes Google Ads et  campagnes publicitaires et communiquer des informations telles que :

  • l’historique des modifications du nom de l’annonceur
  • les coordonnées de l’entreprise qui communique
  • les créas publicitaires en cours
  • les dates et emplacements de diffusion des publicités
  • les petites annonces effacées ou les comptes radiés pour des motifs juridiques ou de non-respect des règles

Est-ce que Google va imiter Facebook à terme pour proposer une base de données qui recenserait les publicités en cours sur l’ensemble de son écosystème ? On peut toujours rêver 😉

Quels sont les changements à venir du programme de validation ?

On parle d’unification du programme de validation, celui relié à l’identité et aux activités commerciales.

Changement dans la sélection des annonceurs

La fusion des 2 étapes (identitaire et activité commerciale), fait que google lisse l’ensemble de ses prérequis, mais aussi ajoute des nouvelles exigences comme les annonces à la marque de l’établissement, au secteurs sensibles évoqués plus haut (dans la ligne de mire, les sections liées au dépannage, voyages, services à la clientèle, services financiers).

  • Également , google renforce sa procédure de suspension en la rendant immédiate dans les cas suivants :
  • Informations trompeuses, douteuses, fausses coordonnées
  • Services non autorisés pour le compte de tiers, contenus des annonces suspects
  • Contournement de la procédure de validation

Pour le controle de l’identité de  l’entreprise

Au cours de la première phase du programme de vérification unifiée des annonceurs, Google vous posera quelques questions de base sur le compte et d’autre part sur l’ activité Google Ads . Ces questions porteront sur le secteur d’activité , la facturation du pays, et sur le sourcing des produits ou services afin de comprendre la position de l’annonceur dans la chaine de valeur : producteur, distributeur, intermédiaire ? Les annonceurs ont 30 jours pour soumettre leurs réponses. S’ils ne le font pas, leur compte sera annulé à la fin du 30e jour.

Un agenda de validation qui évolue

Les réponses apportées aux questions vont définir  l’acceptabilité des conditions de vérification de l’annonceur. Ils seront ensuite redirigés vers les étapes de vérification complémentaires, qui peuvent inclure  la vérification de leur identité, de leurs activités commerciales ou des deux. Les annonceurs disposent de 30 jours pour effectuer ces procédures de vérification additionnelles. Le compte sera mis en pause s’il ne remplit pas les conditions requises dans le délai imparti. Veuillez noter que le mode veille ne sera disponible qu’à la fin des 30 jours.

Les changements à noter principalement sur la validation

Pour la Vérification identitaire : jusqu’à maintenant , les annonceurs disposaient de 30 jours pour commencer la vérification, puis de 30 jours supplémentaires pour terminer le processus de vérification. Pour celle sur les  activités commerciales  les gestionnaires de campagne avaient 3 semaines pour valider et recevaient un préavis de sept jours avant que leur compte ne soit suspendu. Maintenant, tout est uniformisé pour le temps imparti. Les annonceurs vont avoir  30 jours pour répondre aux questions sur leur établissement, puis 30 jours en plus  pour parachever toutes les procédures requises, que ce soit  la validation de leur identité, de leurs activités commerciales ou des deux.

Pour les activités commerciales

Les annonceurs qui n’achèvent pas le process  de validation des activités commerciales ou qui  ne respectent pas les conditions requises leur compte sera mis en veille, mais pas  suspendu. Les annonces ne seront pas en ligne tant que la procédure de validation n’est pas terminée. Retenir  que la mise en veille ne sera en vigueur qu’au bout du 30 -ème jour pour les entreprises qui n’ont pas effectué la procédure de validation ou ne remplissent pas les conditions requises.

Pour conclure sur la vérification des annonceurs

Google annonce un meilleur process de communication pour l’entreprise. Des mentions en cas de refus des critères seront diffusées dans un onglet dédié ou figure les paramètres de facturation. Des notifications sont prévues. Enfin, notons que ce programme unifiée n’affecte par les autres programmes de validation déjà en vigueur comme la vérification approfondie pour des secteurs sensibles aux règles de google ads.