Fin 2018, un collectif de DSI (directeurs des services informatiques) poussait plusieurs coups de Gueule au sein d’un rapport « L’Open source- ou Logiciel libre- alternative aux grands fournisseurs ».Souvent venus des US, Oracle, MSN et consorts sont pointés du doigt par leur emprise sur les grandes organisations avec principalement des hausses de licence, frais de consulting, mises à jour etc…Les administrations françaises montrent l’exemple que les grands comptes sont prêts à suivre à leur tour. Sur un autre aspect, celui de la protection des données, RGPD oblige, les plateformes américaines et notamment sociales ne sont pas à la fête non plus. Facebook a vécu une année 2018 assez rocambolesque en témoigne cette parodie de « Vidéo de l’année » à la mode Facebook, édité par le journal anglais the « Guardian ». Selon le créateur de whaller entendu sur Bfm récemment, ce n’est pas moins de 31 affaires en 2019 sur le 1er réseau social mondial !

Alors, existe-t-il des alternatives à ces plateformes américaines ? Oui bien sûr avec notamment ce porte drapeau https://framasoft.org/fr/ qui depuis des années, œuvrent à la vulgarisation d’alternatives numériques dans tous les domaines qu’ils soient publiques, professionnels ou privés. Concentrons-nous sur la sphère de la communication « sociale » avec des solutions comme Whaller comme réseau social, Mastodon pour du microblogging, Skred pour de la messagerie.

Whaller le réseau social d’entreprise made in France

Genèse de Whaller

La start-up est née en 2013. Whaller, plateforme de réseaux collaboratifs pas forcément uniquement RSE, réseau social d’entreprise, sécurise en plaçant la protection des données comme axe premier dans ses valeurs, elle a largement triplé son nombre journalier d’inscriptions en 2018, passé de 100 à 300, voire 500 certains jours Elle compte déjà plus de 300 000 utilisateurs à fin 2018. Plateforme hébergée, créée et codée par Thomas Fauré, ingénieur de central Lille. Cette plateforme Saas dans le cloud donc, repose sur 2 axes principaux fondateurs :

  • La possibilité offerte aux organisations d’agir au sein d’écosystèmes protégés.
  • La contextualisation de leurs échanges dans des sphères thématiques étanches.
adn whaller reseau social open source

adn whaller reseau social open source

Usages, fonctionnalités et architecture du réseau social Français

Comme tout réseau social, on peut utiliser Whaller de maintes façons et notamment pour :

  • Un Management d’équipes ou de projets
  • Une Communication interne
  • Structurer et fidéliser des communautés
  • Fédérer des réseaux de franchise etc..
  • Mutualiser des bonnes pratiques

Les principales fonctionnalités sont aussi classiques

  • Partage de messages ou de documents audio ou vidéo en modes équipe ou privé
  • Stockage et organisation de documents
  • Calendriers, sondages, visio-conférences
  • Gestion des tâches d’une équipe

Enfin, Whaller a été conçu selon une arborescence à trois niveaux

  • Les sphères : espace dédiés d’échanges
  • Les organisations : ensemble d’espaces, comme une entreprise par exemple
  • Les fédérations : ensemble d’organisations
  • Des Intégrations sur des applications externes sont possible, comme la suite bureautique de Google, Microsoft, zapier même si cela parait un peu schizophrène de pouvoir à la fois se démarquer des travers de certaines plateformes et de l’autre , pouvoir s’y connecter pour des raisons pratiques et d’enrichissement de fonctionnalités.
Whaller spheres et organisation

Whaller autour de 3 ensembles :  spheres ,  organisations et fédérations

Pour comprendre le projet whaller rien n’est mieux que d’écouter son fondateur qui s’exprimait voilà quelques jours au micro de techco sur Bfm Business. Elle compte porter la dragée haute à Workplace de Facebook , Teams de Microsoft.

Le modèle économique est clair. Freemium avec 2 plans gratuits et ensuite des plans selon le niveau de services et de fonctionnalités supplémentaires.

Tout savoir sur le paramétrage de Whaller

Mastodon, le twitter open source

Mastodon a été créé en 2016, né au sein de la communauté open source et historiquement issu de 2 projets qui ont fusionnés (GNU social). Son créateur Eugen Rochko Allemand d’origine, n’est pas le profil du Geek Tech de la silicon Valley. Sans recherche de gloire ni de célébrité. A son lancement, 800000 utilisateurs l’utilisaient.

Logo et créateur Mastodon source : bfm business

Logo et créateur Mastodon source : bfm business

Son architecture est à l’image des valeurs de la plateforme, elle repose sur un réseau décentralisé de serveurs (plus de 2000 à son départ). Elle ne garantit pas une intégrité totale en termes de sécurité mais en revanche, confirme qu’aucune collecte de données n’est faite à des fins publicitaires. Quid du modèle économique ?

Comment cela marche …

Fonctionnalités principales :

  • Création de son propre réseau « interne » appelé instance
  • 500 caractères par message
  • Timeline chronologique
  • Granularité des réglages de protection des messages
  • Pas de publicité
  • Intégrations possible sur des applications et services

Mastodon est sur Twitter ! Ici dans ce tweet qui ramène sur le blog, il explique l’importance de l’infrastructure technique d’un réseau.

Skred, une messagerie privée Française

Messagerie Française entièrement cryptée créée par Pierre Bellanger, PDG de Skyrock, et pourfendeur du « droit à la souveraineté numérique » depuis quelques années. Son leitmotiv, protéger la vie privée encore et cela partout dans le monde ! Animé par l’esprit des radios libre, c’est par cette conviction que son créateur s’est lancé dans ce projet, voilà bientôt 10 ans. Sa Baseline « Ne nous faites pas confiance ». En 1 an, Pierre bélanger déclare sur petitweb.fr une acquisition de 700 000 utilisateurs dans le monde, soit 1 toute les 20 secondes à fin 2018.

</div>

Le modèle économique repose pour l’instant sur un modèle payant Skred Pro à destination de sociétés de services où les organisations privilégient la confidentialité des données comme les administrations.

 

Jollyclic le linkedIn Français pour l’entrepreunariat

Son fondateur Christophe des Fontaines y croit dur comme fer, il faut une french touch dans du réseau social btob pour rapprocher talents et projets. Son ambition est grande , devenir le LinkedIn Français. Quasiment 25 000 talents et 6000 projets seraient sur la plateforme !

Un aperçu de l’interface …

Jollyclic le reseau social des entrepreneurs

Jollyclic le reseau social des entrepreneurs

 

Des alternatives aux réseaux sociaeux mainstream existent donc, bien que ce terme ne soit pas forcément très représentatif des efforts qui sont portés ces talents personnels plus que par des organisations établies et dont le profil est loin d’être « standard » et qui va de l’entrepreneur individuel (Whaller) , au développeur porté par une communauté (Mastodon) en passant par le professionnel plus aguerri (Skred). Un point commun les anime, apporté une autre façon de concevoir les échanges entre individus dans un monde qui se numérise à tout va. Mais n’est-il déjà pas trop tard pour réagir ? Ou alors, faut-il attendre plus de scandales ? Perso, ce qui me choque, c’est que nos médias qui ne cessent de râler contre la main mise des GAFA sur nos données personnelles, sont les premiers à leur faire de la publicité constamment pour amplifier leur audience : « Chers amis , réagissez et laissez vos commentaires sur Twitter, Facebook, Insta… » . Paradoxal, non ?