Depuis février dernier, google ads fait des annonces (c’est le cas de le dire !) au sujet des changements de son algorithme dopé à Bert et à Mum sous peu, si ce n’est déjà fait d’ailleurs ! L’objectif, comme son ami Facebook, est d’aller vers toujours plus de simplification vu que la machine apprend d’elle même !

Simplifier les campagnes, thématiser les groupes d’annonces

Puisque Bert rend capable la compréhension de l’intention de recherche, à quoi bon imposer  des termes   qui brident les algos ? Depuis février dernier, la correspondance large modifiée disparaît pour être fusionnée avec celle d’expression. On n’oublie aussi les listes de termes « approchants » jouant sur le singulier/pluriel , le genre, les accents etc…

suppresssion correspondance large modifiée

suppresssion correspondance large modifiée

Quand le Mot clé  de la campagne correspond à la requête de l’internaute

Google indique donc que les mots clés  de correspondance large  identiques à la requête seront choisis au détriment d’un terme plus large moins précis.  Google ads sonne-t-il la fin du ciblage expression exacte ? Cela en prend bien le chemin , notons que la correspondance exacte ici prend le lead si le terme bien sûr existe dans la campagne.

Google pousse le gestionnaire de campagne à ne plus proposer du ciblage « expression » voire [exacte], et de simplifier sa liste avec des ensembles de  correspondances larges qui couvrent une étape  du tunnel de vente car BERT est à même de comprendre des requêtes complexes.  Le tout associé à des enchères automatiques afin de garder le lead sur le prospect tout au long de son parcours vers la conversion.

Quand la requête de l’internaute est différente du mot clé de la campagne

Du nouveau ! Si plusieurs mots clés sont susceptibles de correspondre, l’algo fouille donc les termes les plus approchants dans la campagne, mais aussi sur la page de destination.

Rappels sur le classement de l’annonce dans google ads

  • l’ enchère : lorsqu’une enchères est définit  à Google Ads, c’est  le montant maximal  prêt à payer pour chaque clic sur une annonce. Le montant payé  réellement est souvent inférieur, et on peut modifier l’ enchère à tout moment.
  • La qualité des  annonces et celle de la page de destination : Google Ads examine également la pertinence et l’utilité de votre annonce (et du site Web associé) pour l’utilisateur qui la verra. Le niveau de qualité correspond à une estimation de la qualité de l’ annonce. On peut le consulter dans un compte Google Ads et tenter de l’améliorer.
  • Les seuils minimums du classement de l’annonce : pour garantir des annonces de haute qualité, google définit  des seuils minimaux qu’une annonce doit respecter afin d’être diffusée.
  • Google indique aussi l’importance de la compétitivité d’une mise aux enchères : si deux annonces en concurrence pour la même position ont des classements similaires, elles auront toutes les deux les mêmes chances d’obtenir cette position. Si l’écart de classement entre les annonces de deux annonceurs augmente, l’annonce la mieux classée sera plus susceptible de bénéficier de la meilleure position, mais l’annonceur peut aussi de payer un coût par clic plus élevé pour augmenter ses chances d’obtenir cette position.
  • Le contexte de la recherche effectuée par l’internaute : ce contexte est important dans le cadre des enchères publicitaires. Pour calculer le classement de l’annonce, Ads examine les termes de recherche saisis par l’internaute, sa zone géographique au moment de la recherche, le type d’appareil utilisé (appareil mobile ou ordinateur, par exemple), l’heure de la recherche, la nature des termes de recherche, les autres annonces et résultats de recherche affichés sur la page, ainsi que d’autres signaux et attributs associés à l’utilisateur.
  • L’impact attendu des extensions et formats d’annonces : lors de la création d’ une annonce, on peut y  ajouter des informations supplémentaires, telles qu’un numéro de téléphone ou des liens supplémentaires vers des pages spécifiques du  site.

La pertinence de l’ensemble des mots clés

  • Si la campagne > groupe d’annonces > comporte que des mots clés en large , il  se greffe aussi sur le degré de pertinence en plus de celui du classement ,  évalué selon :
      1. la signification du terme de recherche
      2. l’ensemble des mots clés du groupes d’annonces
      3. la ou les pages de destination
  • Aussi autre cas de figure , si la campagne possède  1 mots clés en large + 1 mots clés exact OU une expression exacte alors, c’est la correspondance la plus précise qui sera choisie.
  • Enfin, s’il n’y a aucun mots clés en large, seulement le classement de l’annonce fait fois ! Donc, attention à la qualité et au choix de stratégie d’enchères là ! En d’autres termes, si une campagne n’a pas de terme en correspondance large, et qui plus est en enchères manuelles , la visibilité sera réduite à moins d’avoir au moins un niveau d’enchères bien ajusté.
Correspondance sur du large et expression/exact

Correspondance sur du large et expression/exact selon google

Pour conclure est ce le début de la fin des correspondances de mots clés ?

Les correspondances de mots clés plus précises ne sont pas mortes encore,  google ads en a besoin pour affiner les affichages d’annonces où la correspondance exacte du mot clé avec la requête utilisateur ne se fait pas. Attention donc à ne pas mettre tous les  œufs dans un seul panier « requête large » cependant. Cela  pourrait entraîner une augmentation des CPL, car un terme en large fait  correspondre  d’autres termes moins pertinents mais génère des impressions et donc des clics inutiles. Du coup, les termes de recherche à exclure deviennent plus importants que jamais, à condition que Google nous les donne ! Voir plus ce cet aspect ici.