Un bilan d’étape sur Google Adwords s’impose en ce début 2014. Nous sommes déjà à plus de 6 mois du dernier bilan semestriel des nouveautés adwords.  Il faut noter d’une manière générale une volonté d’évoluer vers une plateforme plus épurée, moins chargée. Citons en premier ce qui saute aux yeux, c’est-à-dire l’interface de la plateforme avec un logo et une ergonomie simplifiée.

Nouvelle interface Adwords

Nouvelle interface Adwords : logo et navigation

Ciblage par lieux d’intérêts

Je trouve l’idée intéressante, de pouvoir cibler par zones commerciales, aéroports, universités..et peut être bientôt touristiques. Personnellement, je n’ai réussi sur ma zone à ne faire fonctionner que la zone commerciale, celle sur les universités et aéroport apparaissent bien sur Bordeaux par exemple mais  ne sont pas activables, bon, à fouiller..

Ciblage par lieux d'intérets

Ciblage par lieux d’intérets

Google shopping nouvelle version

Depuis ce début quelques jours, la nouvelle version de Google shopping est déployée. Tout ne se passe pas encore entièrement du côté Adwords, mais cette mouture se veut plus simple quant à la segmentation du flux produit. Donc un filtrage par attribut facile par id produit, marque, catégorie, type de produit, libellés personnalisés plus facile à manipuler.

La différence par rapport au PLA ?

Les libellés au nombre de 5 (de 0 à 4)  prennent le relais des Adwords labels et grouping permettent de segmenter ses produits selon la saison, le ROI etc…. et devront être posés dans Google Merchant center. Pour ceux qui veulent tester ce nouveau type de campagne, sans abandonner leur campagne pla existante, il est possible de paramétrer un niveau de priorité de Google shopping Vs Pla standard dans les paramètres Adwords traditionnels (priorité « moyenne à élevée »), également, il est  possible au niveau des groupes de produits « d’exclure » certains articles d’un groupe. Donc, il n’y a plus qu’à essayer, sans risque de chevauchement !

Une segmentation facile pour le flux produit

Une segmentation facile pour le flux produit

A noter également, un paramétrage pour les commerçants en ligne et ceux de détails de choisir une diffusion du flux sur l’un ou l’autre réseau d’achat. Cela nécessite l’adjonction d’un deuxième flux qui correspond aux articles du magasin en dur et l’établissement d’une correspondance entre les 2 flux .  Plus d’infos au bas de l’article, en anglais.

Réseau Display, tu m’as vu ?

Pour ceux qui choisissent d’afficher leurs annonces autre part que sur le moteur de recherche Google, donc sur des sites tiers, un effort de transparence dû certainement à des avancées technologiques fiables de tracking, a été entrepris pour répondre aux annonceurs curieux de savoir si leurs bannières a été vus par l’éventuel visiteur. Cette fonctionnalité s’appelle le CPM visible,  et implique que l’impression sera facturée si et seulement si l’annonce apparait à l’écran dans une proportion de 50% pendant au moins 1 seconde.  C’est précis !   Un rapport est disponible avec l’ajout d’un  indicateur s’intitulant  « Performances (active view) »  dans la plateforme.

Type de campagne  « display sélectif »

Pour les  annonceurs pressés, qui souhaitent apparaître sur les 2 réseaux principaux que propose Google Adwords soit le moteur de recherche et le GDN, ce nouveau type de campagne couple d’une manière optimale les 2 réseaux.  Personnellement, je ne le conseille pas pour l’instant, vu le manque de recul en terme historique. Pour avoir vu des annonceurs l’utilisant, je ne suis pas pour l’instant convaincu, surtout sur un ciblage automatique. A suivre donc…(online et offline).

Des conversions par ici et par là ..

Comptabilisation des appels téléphoniques

Google a introduit les numéros de transfert qui permet de suivre à la trace ceux qui appellent suite à une annonce. Cela passe bien sûr  par un paramétrage en amont des conversions par appel (ajout ligne de code). Cela est bien pratique pour avoir un retour direct, car il est possible de ne faire apparaître que son numéro de téléphone et pas le lien de son site web. Reste ensuite à savoir, pour son calcul de retour sur investissement, si on veut comptabiliser ces appels comme conversion, en notifiant une durée spécifique exprimée en seconde.

Suivi des transformations multi devices

Pour les visiteurs connectés et identifiés mais anonymes bien sûr, un indicateur donne les conversions intervenues soit à partir de devices ou navigateurs  différents.  A des fins de représentativité statistiques, il faudra au minimum générer 50 conversions jours pour avoir ce reporting.

Suivi multi appareils-navigateurs des Conv.

Suivi multi appareils-navigateurs des Conv.

Typage des conversions

Apparemment, mais je ne l’ai pas encore vu venir dans les comptes Adwords, le nommage des conversions va changer , celles autrefois ou actuellement appelées « conversions 1 par clic »  (issues du comptage d’une conversion due à un clic, bien pour l’e-commerce)  devient « clics convertis » et son corollaire  « conversions plusieurs par clic »  (qui comptabilise dans un délai de temps modulable (7,14,30 j) , la même origine du clic pour plusieurs conversion, bien pour le BtoB ) devient « conversions » et selon le paramétrage que l’on donne à ces mêmes conversions.

Nommage et personnalisation  des Conversions

Nommage et personnalisation des Conversions

 Les liens ressources sur ces nouveautés