Le 18 février 2016 marquera sans doute l’histoire du moteur de recherche Google. Cette année sera sans doute celle de grands changements dans la physionomie des SERP SEA (search engine result page) du géant californien. Depuis l’apparition des liens sponsorisés  Google Adwords , soit depuis 2000, la colonne de droite a toujours dessiner le paysage des résultats de recherche mais voilà que la donne change, cela peut-il bouleverser une stratégie web d’acquisition ? Essayons d’y voir plus clair.

historique adwords

historique de l’inventaire adwords

Disparition des publicités sur la droite, quel constat ?

Déploiement de ce nouveau pavé-bloc d’annonces

Constatons d’abord l’ampleur du changement. Y va-t-il que des listes de résultats avec quatre annonces ?  Prenons le pouls d’outils fiables d’observateurs de l’algorithme Google comme moz et wordstream.

Part de marche des publicités "pavé de 4 annonces"

Part de marche des publicités « pavé de 4 annonces »

Selon wordstream, uniquement les requêtes concurrentielles dîtes commerciales seront concernées, le chiffre de 7% a même été avancé, mais cela contredit l’illustration précédente.

Conséquences et Impact sur le taux de  clics des liens sponsorisés

Toujours selon wordstream, qui possède plus de 2000 comptes, les CTR par position laissent penser que l’impact n’est pas majeur dans l’ensemble vu que les clics s’opèreraient à 85 % sur les positions premium et l’ex. positions 4.

Provenance des clics sur les annonces

Provenance des clics sur les annonces

Google shopping tire son épingle du jeu dans les premiers constats avec une hausse des impressions en position haute et des taux de clics supérieurs sur les annonces textuelles, mais cela, ce n’est pas nouveau, mais la tendance se confirme.

Google shopping et impact nouveau blocs annonces

Google shopping et impact nouveau blocs annonces

Toujours selon wordstream , les cpc ne se sont pas envolés, cela confirme ce que l’on observe aussi en Europe.

Des cpcs stablent pour le moment !

Des cpcs stablent pour le moment !

Quelle stratégie adoptée face à ce nouvel inventaire  de la 1er page Google ?

  • Ne pas se précipiter dans des surenchères qui ne serviraient que le grand G. ! En effet, personnellement donc loin d’être représentatif, sur les comptes que j’audite, souvent sur des positions entre 1 et 3 il n’y a pas eu de changement significatif mais la période commerçante est plutôt creuse pour juger
  • Se préparer à une une hausse des cpcs  avec des pics de  15 à 20 %
  • Trouver des alternatives par l’optimisation :  des stratégies de longue traîne pour les « petits annonceurs » ne pouvant plus suivre la concurrence,  un ciblage ultra précis (exacte) après un nettoyage de mots clés non performants aux objectifs.
  • Se positionner sur des slots  plutôt en 2eme page en top qu’en bas de 1er page.
  • S’attendre à de nouveaux formats innovants sur shopping et sur les industries de services sur ce nouvel emplacement vacant.
  • Se caler pour les retardataires au modèle du mobile imposé par Google et avoir une stratégie cross devices.

Dans un prochain post, nous regarderons l’impact sur le référencement organique alors stay Tune !