La fiabilité des données de sa base de contacts, c’est  deuxième grand pilier d’une stratégie de levier par l’emailing.  Les  plateformes comme mailjet, Dolist  et leurs ressources documentaires via des enquêtes de terrain, sont d’une aide précieuse pour y voir plus clair, merci à eux.   Après avoir pu passer en revue les critères principaux de la délivrabilité, zoom sur la bonne qualité de la base de données d’emails.

les 3 piliers de l'emailing

les 3 piliers de l’emailing

Le long parcours du combattant pour le marketeur

Il faut vraiment s’armer de patience, quand on voit que certains fournisseurs de messagerie comme Gmail s’auto-spamment pourrait-on dire tout seul ! Gardons espoir, mais le chemin est semé d’embûches. Le message avant sa délivrabilité  sera passé au bon vouloir de filtres :

  • Filtres de volume : liés  la régularité des envois et de l’envoyeur
  • Liste noire : cela rejoint les aspects techniques ici
  • Filtres de contenus : bayésien (les mots du texte trop spammy), heuristique (codage et image : utilisation d’@ pour cacher la lettre a du mot [email protected]@)  et liens sortants du message  (sur des domaines blacklistés)
  • Filtres comportementaux : Filtre manuel du réceptionnaire liés à la mise en boite spam
  • Filtres entreprise : les proxy qui filtres la provenance de certaines plateformes vi une liste noire.
Le parcours d'un message email

Le parcours d’un message email

14 bonnes pratiques dans l’emailing dans le traitement des contacts

  1. Réagissez aux plaintes pour spam, grâce aux boucles de rétroaction (feedback loops)
  2. Proposez un lien de désinscription immédiate bien apparent
  3. Gérez vos erreurs (bounces) : celle des boites mails pleines ou abandonnées
  4. Refusez tout achat ou échange de listes : mais bien sûr mon capitaine J !
  5. Utilisez une procédure de double opt-in : soit 1/ je m’inscris à une news sur un site 2/ que je confirme ensuite dans ma propre messagerie.
  6. Envoyez des campagnes régulièrement : et oui, 1 fois par mois, ce n’est déjà pas assez.
  7. Désinscrivez les adresses inactives : voir les bounces
  8. Évitez le “noreply” : envoyé uniquement pour des messages techniques ne réclamant pas de réponse.
  9. Segmentez afin d’augmenter la réactivité : bonjour M Durand, c’est toujours mieux.
  10. Soyez cohérent avec les promesses faites au moment de l’inscription
  11. Prévoyez un lien vers la “politique de confidentialité” : c’est un plus.
  12. Invitez vos abonnés à vous ajouter dans leur carnet d’adresses : un bon truc pour pérenniser la relation.
  13. Respectez la loi : mais les lois sont faites pour être contournées  non ? J
  14. Respecter le bon timing selon votre audience : btob ou btoc, usages du métier, saisonnalités etc..
Usages emailing

Usages emailing

3 règles pour l’optimisation au clic d’un message mail

Les conseils sont bons à donner, mais ensuite il faut les appliquer …Alors 3

  1. Information et Liberté : avec 2 items, informer sur la raison de l’envoi du message et proposition de pouvoir accéder à une version en ligne pour les clients mails trop restrictifs dans leur paramétrages (non affichage html, des images etc..)
  2. CTA : le fameux et fumeux Call to Action, l’appel à l’action de cliquer sur le lien appuyé d’une incitation à le faire de suite, afin d’éviter toute procrastination.
  3. Respect : sous-entendu du destinataire par rapport au fichier CNIL (information et liberté d’ailleurs !)
Illustration d'un message mail optimisé

Illustration d’un message mail optimisé

Bonne chance pour votre prochaine campagne email ! 🙂