Google annonce aujourd’hui une mise à jour d’une partie de son algorithme basé sur caféine (algo. de l’année dernière). Le moteur de recherche veut mettre l’accent sur la fraîcheur de l’information. Google distingue désormais trois grandes catégories « temporelles » selon le type d’événements.

  1. Les événements récents ou les sujets chauds du moment (ex : tremblement de terre au japon)
  2. les événements réguliers (ex : élection  présidentielles)
  3. les événements fréquents sans être des sujets chauds ou réguliers (ex : avis produit)

La firme de Montaigne View  indique que cette amélioration significative impactera  35 % des recherches.

J’illustre ci-dessous par des captures d’écrans, 3 requêtes dans le moteur de recherche :

  • « Crise de l’euro » (sujet chaud du moment)
  • « Rugby » (évènement plus tiède !)
  • « Election présidentielle 2012 »

Parmi les premiers résultats, on observe une gradation dans les dates selon les évènements : pour la « crise de l’euro », Google fait remonter un article d’il y a 2 heures, pour le « rugby », 6 jours, et pour les « élections présidentielles 2012 », 7 semaines…

Résultats de recherche update google algorithme

fig1"crise de l'euro"

résultat de recherche mise à jour caféine google

fig.2 "Rugby"

 

Serp suite mise à jour algorithme google

fig 3 "élections présidentielles 2012"

Parmi les premiers résultats, on observe une gradation dans les dates selon les évènements : pour la crise de l’euro, Google fait remonter un article d’il y a 2 heures, pour le rugby, 6 jours, et pour les élections, 7 semaines…

Je trouve cette mise à jour vraiment utile pour les internautes, elle comble un  manque de pertinence  dans ce moteur de recherche. En effet, j’ai toujours été surpris sur certaines requêtes d’avoir les résultats décalés dans le temps et donc souvent obsolètes.

Les remarques vont bon train déjà dans la blogosphère, quant à l’impact que cela peut avoir dans le référencement de sites. 35 % de changement dans les résultats de recherche semblent être un taux très important par rapport aux 11, 12 % l’algorithme panda mais il faut faire la part des choses comme le soulignent Rand Fishkin dans une vidéo (seomoz) et Mike King (publiciste new yorkais) , entre les requêtes et les mots clés (observer le champ du mot clé, exemple du foot au Us ou là, le degré d’instantanéité est important). Mais il est clair, selon eux, qu’il va falloir utiliser les outils nécessaires de mises à jour (Flux rss, blog …) afin de faire savoir que son contenu  est « up-to-date » et pertinent. Actuellement, il semble que Google n’utilise pas les microformats  (rdf, html 5..) pour aller chercher cette pertinence « temporelle ».