Je reviens ce matin sur un petit billet paru le 20 septembre 2011 sur le site search engine land qui traite du SEO (optimisation pour les moteurs de recherche) pour une page Facebook. Ce n’est pas une traduction littérale, car j’y ajoute un peu mon grain de sel 🙂 .

À l’heure Google plus améliore tous les jours l’inferface de son réseau social (avec depuis quelques jours la possibilité de recherche sur le flux d’information), Facebook, lui aussi améliore sa présentation et notamment ajoute des fonctionnalités qui permettent de se retrouver parmi tous ces ami(e)s en segmentant par affinité (famille amis..), par notifications (graduation d’importance de 1 à 3), par interaction (« ticker »pas disponible semble t-il encore dans tous les pays), par contenu (« top story »). Mais je m’éloigne ici du sujet !

 

Facebook soigne sa présentation

Plus de fonctionnalités personnelles dans Facebook

Alors quelle ligne suivre afin de voir le contenu de sa page bien référencée ?

Mettez en avant votre marque et le nom de l’entreprise.

Le nom de la page, son URL, les onglets personnalisés sont trois critères sur lesquels une attention particulière doit être portée vu que les moteurs de recherche y prêtent une grande importance (Balise h1). Donc, indiquez votre marque, l’activité de votre entreprise et tenez-vous y ! (évitez de changer, les moteurs n’aiment pas le changement ..pour ces facteurs !). L’url (le lien vers votre page) doit être facilement mémorisable, le seuil des 25 fans est levé, donc profitons-en (attention de bien réfléchir au nom que l’on souhaite donner, c’est irrevocable, aller sur ce lien Fb pour le modifier ).

Obtenez des liens de diverses sources.

Les recommandations de votre réseau pour se rendre  sur votre page sont déterminantes et le signe d’une notoriété. Plus vous serez cité par des sources internes à Facebook ou externes, plus votre page sera considérée comme digne de confiance.

Tirez le meilleur de votre mur et de vos articles.

Les contenus que vous mentionnez dans Facebook que cela soit niveau du « mur » ou  au niveau de vos « onglets », sont indexés par les moteurs plus que vous ne l’imaginez. Le mur de part sa volatilité à moins de poids que le contenu situé au niveau de vos onglets, mais cependant, il reste pertinent. N’hésitez pas à utiliser le balisage traditionnel d’une page du site Internet, titre, gras, mise en avant..

Ne pas fermez la porte aux moteurs !

Les artifices pour faire cliquer le bouton « J’aime » et notamment, ne pas montrer le contenu, tant que l’on ne clique pas sur ce bouton, n’est pas apprécié par les robots de Google, qui passent leurs chemins et n’indexent pas..ce qu’ils ne peuvent parcourir.

Mettez votre contenu au bon endroit.

Cela semble peut-être évident, mais  ne mettez  pas de texte dans une image ou alors reproduisez son contenu dans des onglets dédiés,  onglets « Qui sommes-nous », « informations ». N’oubliez pas que le réseau social Facebook est avant tout un lieu d’interactions et de connexions. Il faut certes porter l’attention à son contenu, mais l’objectif reste l’animation sa communauté.

Négligez-pas le multimédia.

Si vous proposez des vidéos, des images, sur les réseaux comme Youtube, Viméo, nommez-les distinctement avec des mots clés triés sur le volet.

Pour compléter ce billet, voici quelques liens utiles pour améliorer sa page :

Enfin, pour terminer, n’oublions pas que le moteur Bing, attache de plus en plus d’importance à l’impact d’une présence sociale sur le net dans ses résultats.