Depuis bientôt 2 ans, google refont entièrement les rapports de la search console.  A ce sujet, on peut dire que google est en train de réussir la refonte cet outil en y amenant en dehors du simple look, plus de rapports (voir plus bas).  Les seo, webmasters réclamaient depuis des lustres la possibilité de mieux exploiter les informations à des fins de traitement dans d’autres applications, comme Excel notamment. Jusqu’à présent, la search console ne permettait pas à ces utilisateurs de télécharger des vues spécifiques de tableaux, autres rapports de trafic. En plus d’avoir la possibilité d’exporter plus facilement les données, ces dernières sont plus facilement lisibles directement sans traitement supplémentaires.

Search console ouvre ses données aux utilisateurs

Les rapports de performances plus riches 

Tout d’abord, il est possible de télécharger en 1 seul clic les rapports de performances. Toutes les dimensions sont embarquées dans le tableur sous forme d’onglet au bas de la feuille de calcul exportée. Depuis sa refonte, la search console permet désormais d’avoir un historique de 16 mois de mots-clés contre 3 mois précédemment ! Alors qui a dit que google retenait la donnée ? Ah ah ! 🙂

Export de donnees depuis search console

Export de donnees depuis search console

De plus,   pour résumer cette google console  délivre les top requêtes limitées à 1000 (mots clés), les pages (urls), les pays (zones géographiques), les appareils (mobiles, desktop, tablette), l’apparence de ces résultats de recherche. L’onglet filtres donne l’indication du type de données exportées au moment du téléchargement.

Rapport de performance google search console

Rapport de performance de l’outil S. C.

Là aussi, par exemple sur les rapports d’amélioration sont plus précis et mieux ventilés :

Enfin, sur l’ergonomie mobile fournit un export sous forme tabulaire sur une feuille de calcul sous 3 formats : google sheet, Excel, csv (sous format zip avec 2 fichiers fournis). Une ventilation par jour des pages, les erreurs sont directement exploitables.

Vue export search console dans tableur

Vue export  dans tableur

Les principales dates et fonctionnalités nouvelles de la search console en 2020

Petit historique de la search console

  • Novembre 2005 : naissance des webmaster Tools
  • Mai 2015 : Les Google Webmaster Tools s’appelle désormais Google Search Console.
  • Janvier 2018 : Une nouvelle interface de Google Search Console voit le jour. L’outil ayant été complètement repensé.

Compatibilité avec les appareils mobiles

  • Çà c’est vraiment top, pouvoir lire depuis son smartphone les données de la search console.

Optimisations individuelles sur les pages

  • Informations détaillées sur une page spécifique, y compris la couverture de l’index, l’URL canonique, l’ergonomie mobile
  • Les nouveaux rapports fournissent des informations de débogage détaillées et permettent, d’un simple clic, de demander la ré exploration des pages dont les problèmes ont été résolus.
  • Ergonomie mobile/ AMP (pages rapides pour mobiles) : des types d’erreurs supplémentaires sont signalées dans le nouveau rapport, avec des instructions de correction pour demander une ré indexation.
  • Couverture de l’index :  donne toutes les données de l’ancien rapport, ainsi que des informations détaillées sur l’état de l’exploration tirées de l’index Google.
  • Outil d’inspection d’URL informations sur les versions indexées et les versions en ligne d’une URL. Il permet également de soumettre une demande d’exploration. Les nouvelles informations indiquent l’URL de la page canonique, tous les blocages via une directive noindex/nocrawl et la présence ou non de l’URL dans l’index Google.
  • Sitemaps : les informations sont similaires, mais le nouveau rapport est mieux conçu. Le sitemap est testé uniquement après son envoi.
  • Liens/backlinks : ah une donnée encore essentielle pour faire monter des pages dans l’index de classement de google !  Il mixe à la fois le rapport « Liens vers votre site » et « Liens internes », avec des statistiques plus fiables sur le nombre de liens.
Les Pages cibles les plus reférencées

Les Pages cibles les plus reférencées

Actions manuelles depuis la search console

C’est l’historique des actions manuelles avec les demandes d’examen et les résultats obtenus.  Il est souvent vide sauf si des signaux négatifs arrivent au nez de google comme

  • Spam généré par l’utilisateur
  • Hébergeur gratuit associé à du spam
  • Problème lié aux données structurées
  • Liens artificiels vers votre site
  • Liens artificiels sur votre site
  • Contenu peu informatif qui ne présente que peu ou pas d’intérêt
  • Techniques de dissimulation (cloaking) ou redirections trompeuses
  • Spam agressif
  • Images dissimulées (cloaking)
  • Texte caché ou accumulation de mots clés
  • Non-correspondance du contenu AMP
  • Redirections trompeuses sur mobile

Les outils de la search console

  • L’Outil d’inspection d’URL situé dans la barre de recherche en haut. Test des résultats enrichis et rapports sur les résultats enrichis.
  • Certaines fonctionnalités que ne couvrent pas la nouvelle search console, sont rassemblées dans ‘anciens outils et rapports » du menu, et principalement les données sur le ciblage international, et le monitoring des données consommées.
Anciens rapports disponibles search console

Anciens rapports disponibles

Pour conclure, on peut dire bravo tout de même, même si parfois, certaines lignes de rapports restent vides sans trop savoir pourquoi. Cependant l’ergonomie et le croisement possible de données n’est pas possible directement dans la search console. Comme par exemple d’avoir une vue tabulaire des pages et des requêtes, il faut aller individuellement chercher les impressions par pages et les requêtes reliées à ces pages. Il faudra donc utiliser d’autres outils comme google data studio, bien pratique pour cela, objet d’un prochain petit article !