No votes yet.
Please wait...

En préparant ce billet pour cette semaine, je pensais faire des découvertes sur la qualité d’auteur et la répercussion dans les résultats de Google en terme de trafic. Eh bien, non, rien de neuf finalement ou presque ..(pas très vendeur ok ..) sur ce que l’on a pu dire sur le sujet il y a 6 mois. En revanche, à défaut d’authorship, c’est le publishership  qui a la vedette  en ce moment ! Google serait en train de tester, sur les serveurs  américains du moins, des résultats qui by passeraient le traditionnel balisage du snippet avec le tag rel=publisher. Je rappelle que cette dernière balise est le frère jumeau de la balise d’auteur (pour les profils de personnes)  mais consacrée aux marques soit aux pages Google plus « professionnelles ». Donc, d’après Ross Hudgens , une page Google plus « vérifiée »  serait suffisante pour s’octroyer une place pour une entreprise reconnue dans son secteur d’activité.

publisher serp

Snippet « Publisher » – Test ?

Mais concentrons-nous sur le thème de la signature d’auteur. Faisons un bref rappel historique sur cette  notion, puis passons en revue les points forts et faibles de ce marqueur, et je terminerai par une liste d’outils.

Historique du phénomène

Des brevets encore des brevets

Comment  ne pas rêver d’un monde ou internet abriterait des contenus crées par de vrais individus, réels et authentiques, voués à informer un auditoire potentiel qui lui-même authentique, validerait la véracité des sources par un système de votes et de commentaires  tous judicieux et pertinents. Une sorte de Wikipédia universel !  Le Spam ne serait réduit qu’à son état originel  de  vulgaire boite de conserve de viande  poussiéreuse oubliée au fond  d’une étagère.   C’est un peu ce que nous promets Google, avec Google plus, non ? Mais ne soyons pas dupes, Google plus peut être  aussi autre chose, je vous invite à lire les propos de Charles Arthur traduits  internet actu.net. Pour construire ce monde parfait, Google dépose des brevets (depuis 2005)  avec des  objectifs  divers dont :

  • La définition d’une organisation du système
  • Les techniques pour tracker les utilisateurs et sujets similaires
  • La définition  des composantes d’une autorité
  • La Qualification  du  degré de pertinence du sujet
  • Le repérage des thèmes actifs

Cet article de seobythesea, si vous êtes intéressé, en résume les tenants et les aboutissants : http://www.seobythesea.com/2013/06/google-patents-on-author-signature-values-and-authority-scores/

Depuis 2 ans la voie est donc  ouverte

Le principe est simple, bon nombre de sites décrivent très bien la configuration du snippet (voir fin d’article), je rappellerais simplement les ingrédients : adresse email, compte Google avec un profil sur Google+, un site ou une page web sur laquelle poser un lien, passerelle entre le contenu et son auteur.

Points forts et points faibles de la signature d’auteur

Un potentiel de clics plus important au fil du temps

Comme je l’indiquais en préambule, il n’y a pas pléthore d’études statistiques sur le sujet, je suis preneur si vous avez des infos là-dessus. Non, seulement des retours d’expériences çà et là.  D’abord la mienne, pas représentative, dès les premiers mois du lancement technique par Google, j’ai pu tester l’outil dédié (lien plus bas) et attendre…..attendre….un bon moment avant validation (quelques semaines dirons-nous). J’ai même reçu une notification par email !  2 ou 3 semaines après la mise en ligne, curieux, bon, c’est Google.  Autrement, des chiffres sont lancés + 35% d’un côté, +38% de l’autre, quoiqu’il en soit, retenons que les retours de clics varient selon 2 piliers :

– la qualité du profil de l’auteur (autorité, confiance, activité sur G+ (partages, nombre de documents créés sur le réseau social))

– Profil du visiteur requêteur (lié ou non à vos cercles, connecté au compte Google, localisation)

Une fois dit cela, le reste, n’est que du bon sens, le fait d’avoir une présence marquée par une image, attire le regard.  Les deux illustrations ci-dessous démontrent cette affirmation. La zone rouge concentre les clics

eye tracking

Zones « vues » dans pages de résultats G

Ici,  les chiffre bleus montrent l’ordre du déplacement des yeux et la taille des cercles le temps passé sur les liens donnés en résultat.

serp google

Chemin et Intérêt sur les résultats

Ce qui est intéressant dans cette Perception et compréhension des recommandations sur le web , relayée par le post de justin Briggs  c’est qu’elle indique, par catégorie de requêtes, que les comportements  changent  selon la nature de l’information recherchée (subjective ou très objectivée) :

  • Recherche de service de proximité
  • « Comment faire. ».
  • Divertissement
  • Actualités

Des études publiées en 2012 (etude sur les commentaires sociaux sur le search)  montrent que l’impact des recommandations sociales évolue au fil du temps et que selon Google, les internautes se les approprieraient de plus en plus. C’est donc un plus pour notre AuthorShip !

Non seulement des pages mais aussi des documents aux formats divers

D’après certains bloggeurs et blogueuses dont Janet Driscoll Miller (search engine land), Google  donne aussi la possibilité de tagguer autre chose qu’une simple page web. Des documents de type slideshare, pdf, voire une video Youtube ont pu voir des SERP signés par leurs auteurs. Cela reste à l’état de test vraisemblablement encore.

capture snippets auteur

Supports multiples pour signature d’auteur

La signature d’auteur, un système fiable ?

Dernièrement, pas plus tard  que le 27 juin dernier, le célèbre bloggeur Barry Schwartz,  Co-créateur de search engine land relate sa mésaventure de n’être plus mentionné avec sa photo ! Ce ne serait donc pas un cas isolé si l’on consulte les commentaires.  Cela peut perdurer sans raison apparente, mais les taux de clics (CTR), eux, baissent sensiblement sans pour autant une perte de position.  Comme quoi, l’utilité de poser son identité peut servir le SEO.

Le post du Truman capote !

Paix à son âme mais c’est un fait « divers » qui date de 2010, où le New-York Times a fait le relais d’un article relié une pseudo page G+.  Au-delà de l’anecdote, cela néanmoins  soulève des interrogations sur les failles du système, spécialement dans le web, ou les techniques de piratage ou d’usurpation d’identité existent.

Serp d’auteur Erroné

Quoiqu’il en soit, on se rend compte que rien n’est facile mais que l’art est difficile. C’est dit.

Des outils pour signer ces contenus

Pour terminer, quelques liens pratiques, pour le balisage  de son blog ou site web :