No votes yet.
Please wait...

Un sujet « estival » divertissant dirons-nous en ce début juillet avec la sortie du film « les stagiaires »  du cinéaste américain Shawn Levy (a qui on doit une Nuit au musée, parmi d’autres). Après Facebook (the social network), Apple (jobs), c’est autour de Google !  Je ne ferai pas une critique cinéphilique  mais dresserai un  résumé,   ce qu’il en ressort , et profiterai de l’occasion pour parler de Google et de ses stagiaires, les vrais !

Le film « Internship » 

Le petit « pitch » de ce trailer

Des quadras, commerciaux de profession, licenciés de leur job, tente leur chance chez Google : le défi ? Décrocher un job cdi après un challenge d’équipe. Grosse comédie américaine, nullement militante (il n’y qu’à voir le casting 😉 ), partisane et sans complexe où défilent comme principales  thématiques celles :

  • De l’innovation : Une des premières scènes se déroule au googleplex et montre la voiture « sans chauffeur« .
  • De la reconversion professionnelle tardive dans l’univers des technos web : l’un des 2 protagonistes est une caricature du « nonline » et contraste avec ces jeunes coéquipiers lors de défis à relever comme la création d’une appli, ou  la « web-attitude » pour occuper un poste de support/hotline.
  • De la conquête de l’ouest et du rêve américain (Californie, San Francisco). Belle scène devant le Golden Gate au petit matin.. – Du melting pot : Où tout le monde à sa chance..
  • De la culture d’entreprise « Corporato-campus » Googlelienne, où compétitivité et esprit d’équipe doivent se conjuguer. Attitudes sur les règles de vie, les comportements à prohiber. Un cadre professionnel qui tente de ressembler à celui d’un campus universitaire.
  • Des services Google : Chrome, Gmail, Youtube, Android et..Adwords bien sûr avec une scène pédagogique d’argumentaire de vente  « comment proposer des annonces publicitaires » chez un annonceur potentiel,  l’action se déroule dans une pizzeria.

La critique Française (monde, figaro, 20 minutes, première..) et Anglosaxone (NYT, CNN, NYorker..)   de la presse  et rubrique spécialisée est unanime, c’est un film de propagande  (tous ensemble, tous ensemble, ouais !) conçu pour Google. Le film a été tourné en partie (certainement les scènes d’extérieurs) chez Google pendant 5 jours, sans aucune rétribution de la part des producteurs. Les dirigeants de la firme de Google  auraient donné l’esprit du film à son réalisateur au départ du projet en 2011, mais sans aucune directive spéciale par la suite.  L’essentiel du film a été tourné dans des studios à Atlanta (géorgie).   En tout cas, Google ne rechigne pas d’en faire de la publicité sur ses propres supports !

les stagiaires

Site Google Student ou est présenté le film

Le vrai du faux de cette comédie

Presque tout est vrai… diront les plus optimistes. Sont purement fictifs : la scène de jeu du Qidditch, les questions incongrues d’entretiens d’embauche  (ce n’est plus mais cela a été semble t-il), les compétitions entre équipes de stagiaires, la possibilité entre 40 et 45 ans d’être recruté pour ce type d’expérience (ça c’est mon opinion).

Google et la vision du travail

Googleattitude ou « Googleness »

Pour avoir discuté,  lors d’un voyage à Mountain View l’année dernière, avec des personnes de l’entreprise, même si l’ambiance ressemble à un campus land ludique, la culture de la performance est à l’œuvre.  Mais cela n’est pas spécifique à Google, ni à l’Amérique, souvent caricaturée sur ce propos (anti-américanisme). Le législateur permet en revanche une grande souplesse quant à la flexibilité des ressources humaines. Du jour au lendemain, tu perds ou tu retrouves un job sans procédure juridique. 35000 employés environ et une moyenne d’âge de 31 ans selon un  cabinet RH,  Google n’a que 15 ans d’âge, comment gérer les carrières où la tendance est au recrutement que de jeunes cerveaux ? Pour en savoir plus sur le sujet  (lien).

Le Statut des stagiaires

Les salaires des stagiaires de base seraient de 5800 dollars, les plus « ingénieux »  jusqu’à 8 800 $ (selon glassdoor).  Certes, il y a peu d’élus sur le nombre de candidatures adressées. C’est une moyenne chez les grands de la silicon valley (MSN, Facebook, LinkedIn) .

Pour illustration, j’ai choisi de ne pas montrer celle qui buzz en ce moment, mais plutôt le commentaire d’un stagiaire qui a pu participer pendant 3 mois au projet de « Lifeinaday » lancé pour promouvoir la chaine vidéo Youtube.

[youtube]https://www.youtube.com/watch?feature=player_embedded&v=uhmLf2yk-Z4[/youtube]

Etre Salarié chez Google

Les conditions d’embauche sont drastiques. 1 Million de candidature par an et seulement 0,5 % d’élus ! 20% du temps travaillé peut être dédié à un projet personnel. En cas de décès, le conjoint se voit octroyer une rente équivalent à la moitié du salaire perçu pendant 10 ans.  Les salaires varient entre 62 000 et 177000 dollars , pour en savoir plus.

Améliorer le confort des employés pour produire..plus, ne révons pas  non plus !

Pour finir cette vidéo qui nous vient de Montréal, qui décrit le cadre de travail,  le type d’espace, la cuisine, les espaces détente et tout dans l’esprit start up !

[youtube]http://www.youtube.com/watch?v=NSig3_WbezI[/youtube]

Si vous êtes tenté par l’appel Américain, rendez-vous sur : http://www.google.com/intl/en/jobs/students/

Sinon, a quand un film sur Orange ? ;), «  Orange le film », ça le fait non ?