Après la rétrospective sur les évènements  2011  de la toile, voici l’heure venue de parler de ce qui se passera en 2012. Non, non, sans être pessimiste pour autant, l’année qui vient devrait être moins chargée en faits nouveaux que ce soit dans les domaines du référencement, des liens sponsorisés, de l’audit de site, ou, enfin , des réseaux sociaux  car 2011 fut très riche en domaine. Qui plus est, les prévisions budgétaires  en temps de crise restent ternes et cela impacteront les projets éventuels de développement. Alors profil bas 🙁 ? . Gardons espoir, des tendances émergeront indubitablement et des surprises seront au rendez-vous comme ce fut le cas pour l’année qui vient de se terminer.

Référencement

Recherche Locale : Comme le souligne Chris Silver Smith dans cet article de SeL,  Google reste maître du jeu pour l’instant dans la recherche locale, la promotion actuelle de son produit vedette « Google adwords express » est là pour en témoigner.  Mais des prétendants comme Twitter pour les entreprises locales, ainsi que Foursquare (avec des nouvelles offres) et autre Facebook devraient voir une croissance accrue .FB  sans doute améliorera   son offre car elle semble manquer de clarté jusqu ’à présent. Les efforts  des plateformes sociales se porteront  donc sur le marketing local avec des applications axées sur la mobilité. Pour l’instant, les pays anglo-saxons restent précurseurs dans ces usages, mais 2012 devrait voir une audience nouvelle dans l’hexagone.

Recherche globale :

Google encore et toujours devrait rester maître du jeu avec cependant des pertes de parts de marché au profit des médias sociaux. La firme de Mountain View  avec l’ajout du nouvel d’algorithme Panda n’a pas convaincu en 2011 (l’effet escompté sur la qualité des contenus est loin d’être prouvé, les techniques artificielles de production de littératures optimisées pour le moteur Google ont crues exponentiellement !), et 2012 devrait voir un nouveau changement dans  les algorithmes d’indexation.

Bing (& Yahoo par défaut) va encore améliorer son  moteur de recherche en y intégrant des données sociales et historiques affinées par rapport à l’utilisateur.

La part de marché de Google en France passera en dessous de la barre des 90 % (soit une perte d’un point ! mais bon c’est symbolique 🙂 ).

Projet Volunia : la progression du moteur de recherche de l’italien Massimo Marchiori restera anecdotique mais prometteur.

Publicité sur internet

Programme adwords : 2012  sera moins chargé en innovations,  de gros efforts tant sur les formats d’annonces, leur automatisation que sur les  fonctionnalités de reporting  des supports  mobiles ont été accomplis en 2011. Les annonceurs sur canaux publicitaires mobiles verront leur croissance augmentée sensiblement.

Côté Bing et Yahoo, leur alliance sur une plateforme commune devrait voir le jour en  Europe (déjà démarrée au US depuis fin octobre 2011).

Les innovations dans le marketing vidéo, gamification seront à l’ordre du jour, et le développement d’entreprises comme mnetgroup en est le témoignage.

Audit  (analyse de données)

Le suivi social restera un axe majeur de développement en 2012. Comment mesurer l’impact réel d’une campagne offline ? Comment mesurer les actions marketing de contextualisation ?  Comment réagir aux interactions en temps réel ? Bon certes, ici ce ne sont que des intérogations avant- gardiste !

Le cap du milliard d’utilisateurs des réseaux sociaux devrait être dépassé en 2012.

L’amélioration du reporting  social dans Google analytics et de la part d’autres fournisseurs de monitoring « Seo » restera  à l’ordre du jour incontestablement, et en parallèle de multiples plateformes dédiées vont se développer (ex : https://rowfeeder.com/)

Réseaux sociaux

Développement des fonctionnalités de l’api de Google +  et montée  en puissance de ce même réseau social, et selon Paul Allen (fondateur ancestry.com)  la barre des 400 millions d’inscrits sera franchie; Facebook aura dû attendre 4 ans pour atteindre ce chiffre ! La base de départ n’est pas la même, donc pas comparable, mais cela souligne surtout la maturité de ce média. De coup, on peut être certains qu’il n’y aura pas de nouveau pure-player en 2012.

Cependant, comme le souligne  l’article d’Hervé Kabia du cercleleséchos , après 5 ans de progression constante, les médias sociaux devraient observer  n’ont pas un coup d’arrêt brutal mais plutôt une pause dans leur croissance (R & D, investissements marketing).

FaceBook sera normalement introduit en Bourse et Viadéo continuera son expansion outre frontière pour contrer LinkedIn.

Bonne année 2012 !