Essayons de voir  plus clair sur les notions de Ping, trackback (rétrolien) , pingback,  permalien avec en point de mire l’optimisation de sa présence sur le net, autant pour les moteurs de recherche que pour le visiteur. Ou comment améliorer la diffusion de son contenu dans la WebSphere lorsque l’on gère un blog de type WordPress, Joomla, ou autres solutions ? J’essaierai pour chacun des termes d’apporter une définition, puis une illustration  et enfin une utilité en matière seo.

Sphères et jargon  du netlinking

Sans rentrer dans le détail de chaque interrelation, retenons que le contenu du blog  ou du site est par l’usage technique de certains protocoles, par l’emploi de lignes de code relié  à son environnement composé de différents acteurs.

ping-trackback-liens_entrants

Jargon sur types de liens

Les moteurs de recherche  se doivent d’être informés en temps réel de la création de nouveaux contenus ou mise à jour, le « Ping » est fait pour cela .

L’utilisateur, le visiteur lambda final, doit être considéré pour l’inciter à venir consulter le contenu, l’url rewriting ou réécriture d’url est faite pour cela. Utile aussi pour l’indexation des moteurs , elle permet de nettoyer certains paramètres inutiles d’identification.

Les partenaires , et la WebSphere sont ceux qui l’on souhaite mettre en avant, ou que l’on cite dans un article, certaines techniques comme le trackback, pingback dominées par les blogs, rendent la communication plus aisée et renforce la visibilité des contenus. L’incitation à participer via un espace pour  les commentaires et leur attribut (do follow) peuvent accentuer la popularité d’un site.

illustration du Pingback

Les réseaux sociaux, et principalement ici , Facebook avec son balisage opengraph et Google avec son Authorship permettent de renforcer une notoriété en facilitant sur les plateformes l’affichage et la signature des objets publiés.

Ping, Url sef,  TrackBack,  openGraph et Authorship Quésaquo ?

Ping : fonctionnalité push (basé sur XML-RPC)  souvent intégrée automatiquement sur les plateformes de blogs, reste à peaufiner certaines destinations , permet de signaler automatiquement l’arrivée d’un nouveau contenu, et de favoriser son indexation. Est utile donc pour bâtir un socle pour le référencement mais dans le sens d’acquérir un positionnement  immédiatement favorable. C’est un bon point de départ ! Sous WordPress, il n’y a rien à faire (menu > réglages > écriture > tout en bas), sous d’autres plateformes certains ajouts seront à faire via des composants ou autres plugins. Autrement, un développement adapté sera à prévoir sur un site fait « maison ». Des outils de ping automatique existent aussi.

Ping xml rpc wordPress

Ping xml rpc dans WordPress (liste paramétrable)

Url Rewriting ou Réécriture (sef : Search engine friendly): Le principe est simple, rendre lisible pour l’internaute l’url de la page internet. Sous WordPress, la fonction s’intitule « permalien » , accessible en un clic de souris, elle transforme une url de type :  http://www.monsite.com/?p=123 en http://www.monsite.com/nom-de-article/ . De plus, certaines plateformes (cms ou autres)  créent des urls dynamiques, avec des paramètres liées à la génération de la page à la volée, là aussi, le fait de réécrire les urls via une syntaxe appropriée permettra une meilleure visibilité pour les moteurs et le visiteur.

permalien

Permalien ou Url réécrite

TrackBack (rétrolien)et PingBack  : Technique créée en 2002 par benjamin et Mena Trott (http post),  donne la possibilité aux blogueurs de se lier par centre d’intérêt. Il faut au départ que chacune des parties (blog a et b) possèdent cette attribut technique dans le code (natif pour WordPress par exemple) . Concrètement, j’’écris un article et cite  le post d’un  blog b au travers d’un lien, ce dernier automatiquement (ou alors par modération) va intégrer dans ce post un lien ou un extrait de mon propre article.  Utile dans le cadre d’une stratégie de liens (sans rentrer dans les subtilités du no ou do follow). Le PingBack (xml-rpc) , quant à lui, est plus restrictif, il est basé sur le même principe d’envoi automatique d’une notification, scoop it par exemple génère ce genre de signal, le blog est prévenu, et peut afficher ou non le lien retour vers la plateforme émettrice (ici Sp-it) . Le trackback est une manœuvre manuelle et peut envoyer du contenu, le PingBack  est automatique et ne renvoie rien éventuellement un lien. Attention à leurs usages, territoire des spammeurs pour gonfler le volume des backlinks ou liens entrants.  Donc modérer ou utiliser des plug-ins comme akismet par exemple.

Definition-trackback

Process du trackback

Open Graph tag, et Authorship

Les balises Facebook Open Graph  (meta tag) permettent une meilleure présentation de la page  de site web qui est “likée”  ou “partagée” .  Les plugins sociaux servent à stimuler l’engagement par la part de vos visiteurs  liés à une communauté. Cet outil Facebook de debuggage permet de savoir si ces balises sont bien intégrées.

meta-tag-open-graph

Vérification du bon balisage

L’authorship quant à lui, permet d’apporter sa signature sur ces contenus grâce à un profil Google plus authentifié. Cela améliore la présentation dans les serp de Google et certainement le Ctr (indice cher à G pour le positionnement)

Finalité de ses fonctionnalités de « linkage »

L’essentiel est de retenir que ces pratiques favorisent l’ouverture du site sur son écosystème, améliore son potentiel à recevoir de la popularité, matérialisée par des liens , toujours des liens…